Auteur Sujet: [CHRONIQUE + INTERVIEW] Amnega (fr) - Red Bracelet  (Lu 867 fois)

Seym

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
[CHRONIQUE + INTERVIEW] Amnega (fr) - Red Bracelet
« le: avril 21, 2012, 00:50:30 »


AMNEGA - RED BRACELET
2011, Thrash/Death Metal

Salut Be-Metal !

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter un groupe que vous ne connaissez peut être pas encore, et qui pourtant, opère près de chez nous : AMNEGA.

Petite présentation en quelques mots ?  Amnega, originaires de l’est de la France, nous balance depuis 2008 un Thrash Death énergique et moderne, et inspiré par des thèmes actuels controversés tels que la guerre, la religion, la pollution.
J’ai eu l’opportunité d’écouter leur nouvel album, RED BRACELET, sorti depuis sept mois déjà.  Et sous cette pochette assez énigmatique, on y découvre un travail d’une très bonne qualité, tant pour les arrangements que pour la mise en place globale des morceaux, sans parler des influences, aussi diverses qu’intéressantes.



1. Visual Impact
2. Flores Martyrum
3. Red Bracelet
4. The Crusader
5. Emerged From The Dark
6. Known Unto God
7. Sinequanone
8. Rejected Sense
9. Amnega

Note: 7/10

A la première écoute, j’ai été surpris d’entendre pour ce style de musique une voix semblable à celle de Jason Peppiatt, le fou hurleur officiant dans Psycroptic.  Tant les sonorités que les placements assez brutaux et saccadés m’y ont fait penser, mais qu’importe.  La voix en jette un max, elle est puissante et vient des trippes, c’est ce qu’on demande !  Et même si les puristes se prendront au jeu de la comparaison simple dès le premier morceau, je leur rétorquerai volontiers que des voix claires bien placées apporteront à Amnega un certain relief et une variété non négligeable.  Bref.  A l’écoute du premier morceau, le ton est donné : Amnega ne fait pas dans la dentelle, ils envoient la purée, c’est agressif tout en étant agréable à écouter.

Les compositions en elles-mêmes font preuve de beaucoup de maturité et d’influences de toutes sortes.  Ca, c’est l’avantage de mélanger le Thrash et le Death, c’est qu’on peut passer d’un riff lourd et saccadé typiquement Death à un autre plus mélodique et rythmé, nettement inspiré Thrash.  L’album a la qualité, au dépend de beaucoup de sorties, de faire preuve de diversité, et de donner à chaque morceau sa propre empreinte.  Je n’ai pas eu l’impression d’écouter un seul et même morceau de trente minutes, mais ai pu découvrir tout au long de l’album des down-tempo par-ci, un solo par là, un riff mélodique qui plonge l’auditeur dans une ambiance plus relax.

Pour un groupe aux sonorités fort Thrash, le son pourrait cependant être plus typé, mais question de goût, le son très net de la batterie et la précision des guitares donne à la musique un coté plus "incisif" et n'empêchera pas les amateurs de prendre leur pied autant que les fans les plus endurcis.

Amnega pourra sonner comme une bombe aux tympans des amateurs de Thrash pour autant qu’ils continuent sur leur lancée, et c’est une suite semblable que je souhaite à ce groupe, qui nous a fourni ici une sortie de qualité qui, du premier au dernier riff, m’a laissé une très bonne impression.



Et ce n'est pas tout !  AMNEGA a accepté de répondre à quelques unes de mes questions concernant RED BRACELET, sa dernière sortie.

Je vous souhaite déjà bonne lecture, et avant de vous laisser les découvrir davantage, voici quelques liens sympas à vous mettre sous la dent pour les écouter... Et/ou les contacter !!

http://www.myspace.com/amnega
http://www.facebook.com/pages/AmnegA/278918645077
http://amnega.bandcamp.com/
Contact/management/booking: contactamnega@yahoo.fr

Salut Amnega! J'ai eu le plaisir d'écouter votre dernière sortie, intitulée Red Bracelet. L'album est sorti il y a sept mois déjà, ce qui nous permettra d'en parler avec un certain recul. Avez-vous déjà eu des retours depuis sa sortie, tant au niveau de la presse que des auditeurs eux-mêmes?

Didier : Au niveau de la presse, on remercie Metallian france d'avoir parlé un peu de nous. Les chroniques sur différents webzines ont été assez prometteuses dans l'ensemble et nous les remercions car il est dur de se faire remarquer actuellement.

Clément : je regrette que l'album ne soit pas sorti un peu plus du lot mais vu le nombre de groupes qui sortent leur CD c’est difficile.

Benoît : On a eu des bons retours par mail aussi de toute la France et ça nous fait plaisir de ne pas bosser dans le vide !



Ce premier album semble déjà respirer la maturité, et votre style a l'air clairement défini. Comment vous y prenez-vous pour composer?

Didier : C'est assez normal qu'il respire la maturité vu mon âge avancé dans le métal j'en ai fini de me chercher (rires). Le style n'est pas si clairement défini, on ne cherche pas à avoir un style précis, tout est bon à prendre dans chaque style. Je compose seul et je ramène mes idées en répétition pour les retravailler ensemble. Benoît compose aussi seul mais à la vitesse d’un escargot (rires).



On ressent par moments l'influence d'autres groupes au travers de vos compositions. Dans ce milieu si dense qu'est le Metal, vous influencez-vous d'autres groupes pour vos compositions? Essayez-vous de composer dans la lignée d'autres groupes, ou voulez-vous au contraire rester indépendants et trouver votre propre style?

Benoît : Pour le premier album, les influences sont surtout tournées vers Megadeth, Dark Tranquillity et In Flames.

Didier : Rares sont les groupes qui prétendent trouver un nouveau style, nous sommes tous influencés par les groupes que nous aimons.  Le deuxième album sera plus brutal !

Clément : Vu la densité de groupes aujourd'hui, il est difficile d'avoir un son unique et novateur.



Pour nos lecteurs n'ayant pas encore l'album entre leurs mains, quels thèmes abordez-vous dans l'écriture des paroles? Quelle signification pourriez-vous donner au titre de votre album "Red Bracelet"?

Didier : On aborde tous les thèmes qui nous semblent absurdes et liés à la bêtise humaine comme la pollution sur Visual impact, l'anorexie sur Red bracelet, le crime passionnel sur Rejected sense, l'euthanasie sur le titre éponyme : AmnegA.

Benoît : On vous donne un scoop pour le deuxième album : il sera axé sur l'histoire de France de manière général, embrassant la période révolutionnaire avec le premier génocide français (la Vendée) ainsi que le Moyen-Âge avec la pucelle d'Orléans !

Clément : En ce qui concerne le titre Red Bracelet, on peut dire que c'est un avertissement face à une société qui veut nous formaliser de plus en plus (qui n'est pas sur facebook aujourd'hui ?…etc)



La sortie d'un album est l'aboutissement d'un travail conséquent pour les musiciens. Maintenant que celui-ci est sorti, quelles sont vos ambitions? Quel avenir voyez-vous ou souhaitez-vous à Amnega?

Didier : J'aimerais bien me faire signer par un label et notre nouveau manager, va s'occuper de tout ça car nous n'avons pas encore fait de demande, nous voulions obtenir un maximum de bonnes critiques pour être ainsi plus crédibles envers eux. On espère aussi pouvoir jouer à l'étranger et faire de bonnes scènes.

Clément : J'ai surtout envie que le groupe se produise plus.



Pour nos amis lecteurs, majoritairement belges, comment pourriez-vous décrire la scène Metal française? Favorise-t-elle la "mise sous les projecteurs" de nouvelles formations telles qu'Amnega?

Didier : Je suis actuellement professeur de guitare et tous les jeunes que je côtoie connaissent rarement le métal et sont plus attirés par la culture de masse que nous imposent les médias en France (Rap, DJ, variété…). C'est un gros problème qui ne date pas d'aujourd'hui, d'ailleurs le groupe Massacra était parti en Allemagne pour se produire car la France n'est et ne sera jamais rock'n'roll pour moi.  J'espère vraiment me produire à l'étranger.

Clément : La scène métal française est particulièrement discrète à part deux ou trois pointures. Ceci peut s'expliquer par la difficulté à promouvoir ce style de musique en France et je trouve cela désolant de voir autant de mépris pour un style de musique.

Benoît : Le métal est loin d'être ancré dans la culture française et même si les mentalités commencent à changer concernant le public métal, les représentations sont encore trop rares et trop peu médiatisées.



Avez-vous déjà reçu des propositions de labels ou d'autres organismes vous proposant une distribution, voire même d'être signés?

Benoît : Nous avons eu un contact avec un tourneur en Suisse qui a déjà produit Testament, Gojira, Wasp, et qui aime notre musique, à voir ce que cela donnera par la suite !

Didier : Pour le moment, rien de concret.



Pour les intéressés (que je vous souhaite nombreux), comment peuvent-ils se procurer votre album?

Clément : Notre site va paraitre d'ici peu (amnega.fr) et vous pourrez télécharger l'album en entier ou par titres via bandcamp (http://amnega.bandcamp.com/) ou de manière physique via le site.



A vous le mot de la fin. Je tiens à vous remercier pour tout le temps que vous aurez consacré à répondre à ces questions! Si j'ai eu le malheur d'oublier quelque chose, je vous laisse l'exprimer ici.

Clément : J'espère que l'album plaira au public belge.

Didier : J'en profite pour faire de la pub aux groupes lorrains qui ont aussi sorti leur album, entre autre : Six Flying Putanas, Kryzees, Yayeth Corpse, que je vous conseille d'écouter !

Benoît : Merci à vous surtout de vous être penché plus attentivement sur notre musique, en espérant pouvoir jouer en Belgique.

Cat

  • Rédaction
  • *****
  • Messages: 1328
  • Sexe: Femme
  • Grindcore is love
    • Voir le profil
Re : [CHRONIQUE + INTERVIEW] Amnega (fr) - Red Bracelet
« Réponse #1 le: avril 23, 2012, 09:38:48 »
Merci beaucoup pour cette bonne découverte et pour l'interview pertinente Seym !
Bonne continuation au groupe et merci à eux également :)
May the Doom be with you !

Cyaegha

  • Le Comte!
  • Rédaction
  • *****
  • Messages: 407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : [CHRONIQUE + INTERVIEW] Amnega (fr) - Red Bracelet
« Réponse #2 le: avril 24, 2012, 11:08:15 »
Bien cool tout ça, j'écoute le bandcamp... et ça sonne bien!  :horns-bm:

Seym

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : [CHRONIQUE + INTERVIEW] Amnega (fr) - Red Bracelet
« Réponse #3 le: avril 24, 2012, 18:57:56 »
Content que ça plaise!   :horns-bm: